Les concours préparés

En rejoignant ESPRIT prépa, vous serez mû par l’objectif d’intégrer en deux ou trois ans (car le « redoublement » est autorisé – voire dans certains cas recommandé – en classe Maths Spé) l’une des meilleures écoles d’ingénieurs, tunisienne ou française. Depuis la création de l’ENIT en 1969, par le regretté Si Mokhtar Latiri, lui-même ancien élève de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, le système universitaire tunisien s’est doté d’un grand nombre d’écoles d’ingénieurs. L’accès aux 17 d’entre elles qui fonctionnent sur le schéma des « grandes écoles » et qui offrent près d’une trentaine de filières, se fait par le biais des concours nationaux institués depuis 1994.

Votre préparation vous permettra de passer, avec les meilleures chances de succès :

1. Les épreuves du concours national « MP » en vue d’accéder à l’école de votre choix. Les préférences diffèrent selon les candidats, mais les quatre écoles actuellement les plus demandées par les candidats sont l’Ecole Polytechnique de Tunisie, l’Ecole Supérieure des Communications ou Sup’Com, l’ENIT et l’ENSI (Informatique). Ces quatre écoles se trouvent à Tunis, mais il existe d’autres bonnes formations d’ingénieur à Tunis, Sfax, Monastir, …

2. Les épreuves de certains concours d’entrée aux grandes écoles françaises. Parmi ceux-ci, on peut citer le concours de l’Ecole Polytechnique, le concours commun Mines-Ponts-Télécom qui ouvre l’accès à huit écoles dont les Mines, les Ponts et Télécom, le concours Centrale-Supélec (neuf écoles en France), le « concours commun polytechnique » ouvrant l’accès aux nombreuses ENSI, etc.