Ingénieur: Un métier d'avenir

Les choix de développement de la Tunisie, basés sur l’insertion de ses entreprises dans l’économie mondiale du savoir, passent par la formation d’un grand nombre d’ingénieurs. L’objectif affiché par le gouvernement est de porter à l’horizon 2014 le nombre annuel d’ingénieurs diplômés à 7000 – alors que nous en sommes à moins de 3000 aujourd’hui - pour atteindre le ratio de 11 ingénieurs pour mille dans la tranche d’âge 20-29 ans, celui-ci n’étant actuellement que de 5,9 pour mille.

Le métier d’ingénieur a donc de beaux jours devant lui en Tunisie. Aussi bien les entreprises tunisiennes, que les entreprises étrangères investissant en Tunisie, qui sont de plus en plus nombreuses, sont en effet fortement demandeuses de leurs compétences. Il faut ajouter que, dans le cadre de l’économie mondialisée, le marché des compétences est lui aussi devenu international. Il est donc rare qu’un ingénieur n’ait pas au cours de sa carrière, et de plus en plus souvent dès sa période de formation, l’opportunité d’une expérience internationale.

Pour un bachelier « Maths », attiré par les sciences et la technologie, ouvert sur le monde et soucieux de participer activement à l’effort de développement de son pays, la carrière d’ingénieur réunit donc un ensemble incomparable d’avantages et d’attraits.